Le chant des Houris aux grands yeux

Publié le

Le chant des Houris aux grands yeux


At Tirmidhi rapporte ainsi que l’autre d’après 3ali, ces paroles du Messager d’Allah :

« Il existe au Paradis une assemblée de houris dont émanent des voix telles que jamais la création n’en entendit de pareilles et qui disent : « Nous sommes les immortelles et nous ne périssons point, les bienheureuses et nous ne nous tourmentons point, les satisfaites et nous ne nous emportons point. Heureux qui nous appartient et à qui nous appartenons »

(At Tirmidhi)


At Tirmidhi dit :

« Il existe d’autre hadiths rapporté d’après Abu Hurayra, Abu Sa3id et Anas ; le hadith de 3ali étant quant à lui isolé »


Ibn Abu Dhib rapporte, d’après Anas Ibn Malik, que le Messager a dit :

« Les houris chantent au paradis : « Nous, les jeunes beautés, nous avons été créées pour d’honorables époux »

(Rapporté par Ibn Abhu Chahiba et par At Tabarani dans al Awsat)



At Tabarani raporte d’après Ibn Umar, ces paroles de l’Envoyé :

« Les épouses au Paradis chantent à l’attention de leurs époux avec les plus belles voix jamais entendues, et de leur chants : « Nous sommes les bonnes, les belles, aux honorables époux, à l’oeil rasséréné » ; et : « Nous sommes les immortelles qui ne connaissent nulle mort, les sereines qui ne connaissent nulle peur, les installées (Fixées) qui ne connaissent nul départ »

(At Tabaranî dans as Saghir et al Awsat ; ses transmetteurs comptent parmi les sûrs)



Al Layth Ibn Sa3d rapporte, d’après Al Walid Ibn 3abda que le Prophète dit à Gabriel :

« Arrête toi auprès des Houris aux grands yeux ! » Il le fit et le Prophète de leur demander : «Qui êtes vous ? » Elles répondirent : « Nous sommes les jeunes beautés de gens, qui s’établirent et guère ne partirent qui rajeunirent et guère ne vieillirent et qui, purifiées, guère ne se salirent »

(Ibn Al Qayyim dans « hâdi al Arwah » page 162)




Al Qurtubi dit :

Après avoir rapporté le précédent Hadith relatif au chant des houris aux grands yeux, 3Aicha a dit :

« A ses paroles des houris aux grands yeux, les croyantes parmi les femmes d’ici bas répondirent : « nous sommes celles qui font la prière et vous ne la faite point, celles qui font le jeûne et vous ne le faites points, celles qui font les ablutions mineures et vous ne les faites point, celles qui font l’aumône et vous ne la faites point » 3Aicha a ajouté : « Alors elles eurent le dessus ; et Allâh est Omniscient »


Ainsi le mentionne t il dans At Tadhkira, dans plus de référence (Al Qurtubi dans « At Tadhkira » page 476) ; et Allah est plus savant !



Selon abou Hourayra , le Prophète a dit:

"Leurs épouses seront les Houris aux beaux yeux [...] Chacun d'eux aura deux épouses tellement belles qu'on voit la mœlle des os de leurs jambes de derrière la chair".

(Al-Boukhâri, Mouslim)




Le Prophète dit :

"Le Croyant y a aussi des épouses qu'il visite successivement sans qu'elles se voient les unes les autres".

(Al-Boukhâri, Mouslim)



Anas ibn Malik a dit : "J'ai entendu le Messager d'Allâh dire :

"Si une femme du paradis apparaissait aux occupants de la terre, elle aurait éclairé l'espace compris entre le ciel et la terre et l'aurait parfumé. Le voile dont elle se coifferait a plus de valeur que ce bas monde et son contenu".

(Al-Boukhâri n°2587)


Le Prophète a dit :

"Chacune de ses chambres contient des lits, des épouses et des servantes. La moindre de celle-çi est une hourie vêtue de soixante-dix habits. La moelle sera visible à travers la chair, les os et même les habits de cette houri. Son coeur sera un miroir pour elle et réciproquement. A chaque fois qu'il s'en éloigne un moment, elle deviendra soixante-dix fois plus belle à ses yeux et il lui dira:"Je jure par Allâh que je vous trouve soixante-dis fois plus belle qu'avant". Elle lui répondra pareil".

(Ibn Abi Dounya, Tabarani et Al-Hakim. Al-Albani a dit : authentique)



Selon Anas , le Messager d'Allâh a dit:

"Il y a au Paradis un marché où les gens viennent le vendredi. A ce moment souffle un vent du Nord qui jette une poussière sur leurs visages et leurs vêtements. Leur beauté en devient plus resplendissante. Ils retournent alors auprès de leurs épouses et les trouvent, elles aussi, plus belles et plus resplendissantes. Leurs épouses leur disent: "Par Allâh, vous êtes devenus plus beaux et plus resplendissants". Et ils leur disent: "Vous aussi, par Allâh, vous êtes devenues plus belles et plus resplendissantes".

(Mouslim)




Tiré du livre : « Les délices du Paradis » d’Ibn Kathîr


Source : Ansar al Haqq

Publié dans =>Articles

Commenter cet article